Conférence Internationale sur le thème de :

Langues autochtones, Musiques et Danses traditionnelles au sein de

Performances Interculturelles !

 

Dates : 24-27 Juillet 2019

Lieu : Gannat, France

 

Appel à Communications

 

Cette conférence se tiendra dans le cadre du Festival des Cultures du Monde, une institution festive, culturelle et annuelle du village de Gannat en Auvergne (France). Cet événement réunit pendant dix jours des danseurs, des musiciens, des artistes, des bénévoles et un large public de tous les continents, prônant une super-diversité d'échanges culturels, de pratiques musicales et chorégraphiques. Ces célébrations, associant culture locale et échanges traditionnels, ont été initiées il y a près de cinquante ans par Jean Roche et son association La Bourrée Gannatoise, qui rassemble et interprète les cultures musicales et dansantes du nord de l'Auvergne. Aujourd'hui, le festival fait partie du patrimoine culturel immatériel de l'UNESCO et est membre de nombreuses institutions européennes pour la sauvegarde des traditions musicales et folkloriques (CIOFF, EMC, AMTA, etc.). Il rassemble près de 30 000 visiteurs chaque année et permet aux populations locales d’interagir avec des personnes du monde entier dans un large éventail de langues.

 

Dans le cadre de l'Année internationale des langues autochtones lancée par l'UNESCO, cette conférence sur « Les langues autochtones, musiques et danses traditionnelles au sein de performances interculturelles » est organisée conjointement par le Dr Vikrant Kishore (Université Deakin, Australie), Etienne Rougier (Université de Montréal, Canada) et l’Association Nationale des Cultures du Monde (ANCM), l’association organisatrice du festival.

 

Cet événement nous invite à réfléchir aux différentes notions relatives au patrimoine culturel et à sa performance (Bourdieu 1980). Des groupes du monde entier se réunissent dans un but commun : représenter les traditions culturelles et les performer. Si nous considérons les concepts de "communautés imaginées" (Anderson 1983), la tradition est mal représentée par la notion d’héritage, car la notion de transmission culturelle est vague et doit être redéfinie. Comme on le voit également avec les cultures régionales françaises, la tradition peut être interprétée comme faire-valoir et possibilité de représenter l'identité (Reed-Danahay, 1991).

 

En tant qu’opérateur fondamental de la réflexion en sciences humaines, la «transmission» est un thème de plus en plus important dans la pensée contemporaine de différents domaines : anthropologie, sociologie, études de la performance, etc. Que ce soit pour comprendre la manière dont les pratiques et les contenus matériels et immatériels sont communiqués (« patrimoine » socioculturel, linguistique ou génétique, par exemple) ou bien pour servir de cadre analytique permettant de retracer les connexions et les impacts humains dans le temps et dans l’espace, le thème de la transmission nous donne une ouverture sur la variété de sujets socio-culturels à explorer à travers le spectre de différentes perspectives.

 

De plus, ce type d'évènement festif nous invite à réfléchir à la diversité et à cette notion de patrimoine culturel et musical, dans toute son intangibilité. Cela nous amène également à reconsidérer la représentabilité des langues autochtones parlées par au moins quatre groupes du festival cette année (les micmacs du Canada, par exemple); et qui nous donnent l’occasion de mettre en évidence l’influence d’une politique linguistique d’un État sur l’utilisation et la représentation d’une langue et d’une culture. De même, nous pouvons tenter de comprendre les nombreux problèmes liés à la revitalisation linguistique d’une langue en danger, combinés à une perte de la transmission culturelle et à diverses complications socio-économiques. À bien des égards, nous pouvons montrer que la musique et la poétique sont utilisées pour restaurer la portée naturelle du langage par la musique, la danse ou les contes. Que ce soit dans un pays défavorisé ou dans un pays riche, le contexte d'une langue ou d'une culture minoritaire conditionne la performance identitaire. Nous pouvons proposer une analyse comparative et évoquer les liens avec une langue régionale telle que l’ « auvergnat», dialecte occitan parlé localement et aujourd’hui fortement menacé (Atlas régional des langues en danger, UNESCO 2019). Le créateur du festival de Gannat - Jean Roche – parlait lui-même cette langue et présentait certains des spectacles en auvergnat alors que la majorité de la population locale ne parle que le français. Cela nous amène à reconsidérer encore une fois la place de la représentation culturelle ; des champs performatifs et ethnopoétiques dans le cadre d’un échange interculturel (Bloomaert 2007, Hymes 2003).

 

 

THÈME DE LA CONFÉRENCE ET OBJECTIFS :

 

Le thème principal de cette conférence concerne les Langues Autochtones, les Danses et Musiques Traditionnelles, ainsi que les performances interculturelles.

Les sujets proposés doivent inclure, mais de manière non-exhaustive, ces différents axes de recherche :

  • Langues Autochtones

  • Musique Traditionnelle, Dance et Formes artistiques

  • Héritage Culturel Intangible

  • Traditions rituelles

  • Formes traditionnelles de Contes et Récits oraux

  • Langue Maternelle

  • Savoir traditionnel

  • Rencontres des aspects de Culture Intangible et d’Héritage Culturel dans l’enseignement et l’apprentissage

  • Promouvoir, Préserver et Protéger l’Héritage Culturel à travers les technologies

  • Culture Populaire et Langues Autochtones

  •  

La conférence a pour but de :

  • Développer un réseau entre universitaires et experts dans le domaine du patrimoine culturel immatériel.

  • Soutenir les chercheurs et les étudiants dans le domaine du patrimoine culturel immatériel.

  • Soutenir les groupes culturels participant au festival de Gannat et explorer les possibilités de travailler en collaboration avec eux.

  • Favoriser les partenariats entre le gouvernement, les ONG et les groupes communautaires.

  • Sensibiliser davantage au patrimoine culturel immatériel, en mettant l’accent sur les langues autochtones.

 

Toutes les communications retenues seront publiées soit en ligne DOI, soit dans un journal ISSN ou bien sous la forme d’actes de colloque édités.

 

Soumission d’un résumé de communication ou bien d’un travail créatif :

Académiques, chercheurs, étudiants, experts ou réalisateurs sont invités à soumettre leurs communications ou créations artistiques (film, documentaire, etc.) ou tout autre travail original pas encore publié.

Soumettre le résumé et/ou la communication Complète par courriel :

Adresse Courriel pour la Conférence : gannatconference@gmail.com

Site Internet : www.gannatconference.com

 

Last date for Abstract submission: 5th July, 2019

 

Format du résumé :

Mots-clés : Mentionnez 4 ou 5 mots-clés

Longueur du résumé :  250 - 300 mots

Auteurs : Brève Introduction de l’auteur/co-auteur (Max. 100 mots)

Format de la communication principale : Longueur de la communication : 3000 – 5000 mots

Première page : La première page doit contenir un titre avec le nom complet des auteurs et co-auteurs, avec leur affiliation.

Titre de la communication : Times New Roman 14 (lettres capitales)

Informations personnelles : Auteur, Affiliation, courriel en taille de police 12 et italique. Laisser un espace. Puis, titre de résumé de communication en majuscule 12. Résumé en police Times New Roman 12 justifié.

Résumé de communication : Titres en Times New Roman 12 (lettres capitales); Texte en Times New Roman 12 justifié

Sous-titres : Times New Roman 12, lettres capitales italiques.

Interlignes : 1.5

Marges : 2.5 cm.

Pagination : Numéros de pages en bas à droite.

Figures : Un titre doit être indiqué en-bas de chaque figure

Tables des matières : Le titre doit être en-haut de la table des matières

Références : Format APA

 

Soumission de travaux créatifs :

Pour la soumission de travaux créatifs, suivez le format de soumission de résumé comme mentionné ci-dessus. Vous pouvez partager votre travail de creation ou le numériser via Google Drive, DropBox ou lien Youtube.

 

Dates d’inscription à la conférence :

Inscription anticipée, date : 1er Juin 2019

Second cycle d’inscription : 30 Juin 2019

Dernier cycle d’inscription, date : 15 Juillet 2019